Les dix liens (saṁyojana)

Les dix liens constituent l’une des caractéristiques fondamentales de l’Enseignement du Bouddha et, bien qu’ils soient peu souvent mis en avant, il est difficile de se prétendre dans la Voie bouddhique si on les ignore.
Ces liens ou substrats retiennent à la « Roue des renaissances » (saṁsāra), et leur disparition graduelle caractérise les différentes étapes de la progression vers l’état d’arahanta. Ces dix liens comprennent 5 liens inférieurs et 5 liens supérieurs:

  • Les liens inférieurs (orambhāgiya) :
  1. sakkāya diṭṭhi. Attachement au corps, fondé sur l’attachement aux « cinq agrégats », le considérant comme « mien », comme quelque chose existant indépendamment. Conception erronée de la personnalité comprenant vingt catégories exemplifiant toutes les conceptions éternalistes ou annihilationnistes possibles.
  2. vicikicchā. Indécision. Doute négatif, stérile, vis-à-vis des trois Joyaux (Refuges) et de la pratique de sīla, samādhi, paññā. Différent du doute philosophique, légitime.
  3. sīlabbata parāmāsa. Attachement indu aux rites, cérémonies, aux règles et préceptes, les considérant comme des fins en soi. Conception incorrecte selon laquelle les rituels et les vœux conduisent à la libération et possèdent la prééminence sur les résultats de kamma. Croyance en l’efficacité de pratiques extérieures au Dhamma ; cause du ritualisme, de la superstition et de la magie noire.
  4. kāma rāga. Désir sensuel.
  5. vyāpāda ou paṭigha. Haine, malveillance.
  • Les liens supérieurs (uddhambhāgiya) :
  1. rūpa rāga. Puissant désir de renaître sous une forme matérielle (ou matérielle subtile). Attachement au domaine matériel.
  2. arūpa rāga. Convoitise pour l’existence immatérielle. Convoitise pour les « objets » sans forme, immatériels, abstraits.
  3. māna. Orgueil, égocentrisme, exaltation ou humiliation de soi-même. Comprend toutes les formes de comparaison avec autrui. Désir de dominer, arrogance.
  4. uddhacca. Arrogance, vanité. Distraction et agitation.
  5. avijjā. Ignorance des choses telles qu’elles sont.

Autre classification des 10 liens:

  1. kāma rāga. Désir sensuel.
  2. paṭigha. Irritation, aversion, résistance, répulsion.
  3. māna. Orgueil.
  4. diṭṭhi. Point de vue, opinion, théorie, doctrine. Croyance a priori, construction philosophique. Selon le contexte : parfois conceptions, vues erronées, parfois simples spéculations. Concept à la base de très nombreux composés, exemplifiant le plus souvent les diverses théories en vigueur à l’époque du Bouddha. Le Brahmajâla Sutta en cite soixante-deux, illustrant toutes les combinaisons possibles, en termes de spéculations philosophiques.
  5. vicikicchā. Doute stérile (différent du doute légitime).
  6. sīlabbataparāmāsa. Attachement ritualiste.
  7. bhavarāga. Attachement à l’existence sans cesse renouvelée.
  8. issā. Envie, jalousie, mauvaise intention.
  9. macchariya. Égocentrisme, avarice, appropriation, non-partage.
  10. avijjā. Ignorance.

copyright M. H. Dufour, Les éditions des Trois Monts